Axxam

A l'affiche

rien à afficher

Deg Tazetta

Ma page perso sur Daily Motion Site web de Henri de kabylie Page perso de Djam Kabyle  sur Daily Motion Page perso de SEWWAMEN Page perso de Tamazight n Jerjer Journal Le Matin Journal - Liberté Journal - El Watan Journal - La dépêche de kabylie La Kabylie Aokas Forum Actif Kabyle FM Radio Histoire du village Ighil Imoula

Agenda

<< Juil. 2017 >>
LMMJVSD
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
 
Yennayer : Jour de l'an Amazigh PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Menouar   
Mercredi, 07 Janvier 2009 22:03

Share

PwdByEddie

Partager

Un repère, une tradition, une fête

 

Yennayer remonte, selon une hypothèse désormais établie. à la conquête de l'Egypte par Shashnaq 1er  en l'an 950 avant J.C. Il y fonda la XXIIième dynastie. Yennayer correspond également au début du calendrier agricole chez les Amazighs, d'où le fait qu'il est célébré traditionnellement par des rites agraires. Il coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien.

 

 

Au Djurdjura, à Béchar dans les Aurès, dans l'Ahaggar de même qu'au Maroc, Yennayer ou Yennar est l'occasion de fête, de liesse populaire voire d'un carnaval, comme à Tlemcen.

 

Des mets de circonstances sont préparés: couscous au poulet ou simplement du kasbasu, Uftiyen (soupe préparée à partir de poix-chiches, de fèves et de pois-cassés), de la Talabagat (viande hachée), accompagnés d'un aghaghe (jus), de Tagalla (pain) Tighrifin (crêpes), de gâteaux et autres divers beignets ...toute la famille autour d'un banquet comme en Oranie. 

 

Dans certains endroits, le premier jour, Amenzu n yennayer, on ne mange que des produits végétaux : la viande est laissée pour le lendemain. On se gave de fruits secs : figues, raisins, noix, dattes. Au Maroc, dans certains foyers, on mange « les sept légumes ».

 

C'est aussi l'occasion de s'offrir et d'offrir de beaux habits neufs et autres cadeaux notamment aux jeunes filles, comme dans l'Ahaggar.

 

Dés l'approche de Yennayer, comme pour bien l'accueillir, on repeint l'intérieur des maisons, on nettoie, on change tout ce qui est vieux et usé notamment le support de l'âtre (inyen) etc.

 

Il est bien lorsqu'arrive Yennayer que toute entreprise soit terminée : par exemple, un ouvrage sur le métier à tisser.

 

Yennayer c'est surtout l'occasion de certains rites : ici et là, des genêts, uzzu, sont déposés sur les toits des habitations (afin d'empêcher la malédiction d'entrer dans les foyers)..:

 

            Yennayer, c'est l'occasion, d'une part, d'un retour à la terre-mère nourricière, et, d'autre part, d'une communion populaire.

 

Fête traditionnelle, trois fois millénaire, Yennayer, célébrée dans tout Tamazgha, en même temps et régulièrement, gagnerait à être inscrite dans l'agenda officiel au même titre que les autres fêtes dites légales.

 

Assegwas Ameggaz

 

 

Synthèse par M.O Medjeber, ABC AMAZIGH , n°37

 

Mise à jour le Mercredi, 07 Janvier 2009 22:28
 
Copyright © 2006-2017 Tadukli - Azul fellawen. Ansif yiswen - Tous droits réservés.
tadukli.fr - tadukli.free.fr - Musique Kabyle
 

imeddukal en ligne

Nous avons 15 invités en ligne